Parce qu’on ne s’intéresse pas assez aux conceptions métaphysiques de nos orteils. Un dessin imaginé quand j’avais douze ans, pour le Journal du Médecin… Puis tombé aux oubliettes. Je le ressuscite seize ans après!